Les Fatwas Simplifiées

La causerie des grandes ablutions (al-ghusl)

Nous allons dialoguer aujourd'hui des grandes ablutions (al-ghusl). Et dans quelques instants, je serai, certainement, heureux, fier et satisfait de ce que j'aurai appris. En effet, la purification du corps me fascine. Mon amour pour l'eau a certainement accentué ce sentiment et lui a ajouté un goût particulier. Je suis un inconditionnel épris de l'eau. Je l'ai toujours aimé depuis mon enfance. Ma mère et moi nous nous amusions à nous la lancer. Et je ne manquais pas la moindre occasion pour y jouer, y plonger et m'amuser. De même, pendant une invitation à l'apprentissage de la natation - qui, comme me l'a dit mon père, est recommandée - je n'arrivais pas à contrôler ma soif. Une soif qui rappelle celle d'un poisson écarté, avec violence et cruauté, de son bien-aimé, le milieu aquatique.

Oui. Je suis un passionné et un épris de l'eau depuis que j'ai découvert qu'elle est le premier purificateur et nettoyeur, et la propreté fait partie de la foi. Je n'ai pas cessé de l'utiliser pour laver mon corps et faire mes grandes ablutions.

Et aujourd'hui, mon père va m'expliquer comment faire correctement les grandes ablutions (al-ghusl).

Al-ghusl , dit mon père, est de deux sortes : la plongée directe ou al-’irtimâsı et l'ordonné ou al-tartıbı.

■ Que signifie al-ghusl al-’irtimâsı mon père?

- Il consiste à ce que tu trempes ton corps dans l'eau d'un seul coup. Ceci est une explication simplifiée et tu auras l'occasion de cerner plus profondément sa signification par la suite.

■ Et al-ghusl al-tartıbı?

- Il consiste à ce que tu laves d'abord ta tête, ton cou et la partie qui le relie au tronc sans oublier les oreilles (uniquement les parties externes). Ensuite, tu laves ton corps en commençant par le côté droit et une partie de ce qui le relie au cou et au côté gauche puis tu laves le côté gauche et une partie de ce qui le relie au cou et au côté droit.

Toutefois, il est permis que tu laves ton corps en une seule fois sans distinction entre le côté droit et le côté gauche après avoir lavé la tête et le cou.

Al-ghusl a-t-il des conditions?

- Oui. Il exige toutes les conditions relatives aux petites ablutions (al-wud.ü’), à savoir l'intention (al-niyya), la pureté de l'eau qui doit être permise et abondante, la pureté des membres du corps, l'observation de l'ordre lors du lavage des membres, le fait que la personne effectue elle-même al-ghusl si c'est possible et l'absence de facteur empêchant l'utilisation légale de l'eau telle que la maladie (Cf. la causerie des petites ablutions).

Mais, il existe deux différences importantes entre al-ghusl et al-wud.ü’. Je souhaite que tu les prennes en compte.

■ Que sont-elles?

La première : al-ghusl n'exige pas le lavage de chaque membre du haut vers le bas comme il est le cas pour les petites ablutions.

La seconde : la continuité (al-muwâlât) ou la succession (al-tatâbu‘) ne sont pas obligatoires lors des grandes ablutions. Tu peux te laver la tête et le cou puis le reste de ton corps après un certain temps même si ta tête a, entre-temps, séchée. En outre, si lors des petites ablutions, tu dois uniquement t'essuyer le dessus des poils des sourcilles et des cheveux, il faut, impérativement, que l'eau atteigne la peau de la tête, des sourcils et de la barbe puis...

■ Puis quoi?

- Les grandes ablutions effectuées suite à une impureté majeure (al-janâba) tiennent lieu des petites ablutions.

■ Autrement dit, si j'effectue al-ghusl pour la prière, je ne dois pas faire al-wud.ü’ aussi.

- Oui. Tu dois faire directement ta prière sans les petites ablutions. En sus, si tu as de nombreuses grandes ablutions à faire tels que le ghusl de l'impureté majeure et celui du vendredi, tu peux te contenter d'un seul tout en ayant l'intention de faire celui de l'impureté majeure. [Oui, mais concernant le ghusl du vendredi, il faut toujours avoir l'intention de le faire même en le groupant avec un ou plusieurs grandes ablutions].

■ Et si une femme doit faire le ghusl de l'impureté majeure, celui des menstrues et celui du vendredi par exemple?

- Elle peut effectuer un seul ghusl après avoir eu l'intention de les faire ensemble. Elle peut aussi avoir, uniquement, l'intention de faire celui de la grande impureté qui tient lieu de tous les autres à l'exception de celui du vendredi, comme on l'a souligné.

Mon père ajouta :

Je vais te rappeler quelques indications qui te seront utiles lors de tes grandes ablutions :

1 - Vérifie bien que tu as enlevé toute trace de liquide spermatique ayant touché ton corps avant de commencer al-ghusl.

2 - Tu dois entrer aux toilettes pour uriner afin que le reste du liquide spermatique sorte avec l'urine.

3 - Tu dois enlever toute sorte de corps isolant qui pourrait empêcher l'eau d'atteindre la peau tel que la gomme (al-s.amgh). Mais, si l'opération s'avère impossible, tu dois effectuer al-tayammum (purification avec du sable ou de la terre). Et si le corps isolant est situé aux parties concernées par al-tayammum, [tu dois faire al-ghusl et al-tayammum à la fois].

4 - Toute sorte de doute qui t'envahit au sujet de la validité du lavage d'un membre à la fin de ton ghusl ne doit être pris en compte et ne mérite aucun intérêt.

Mais, si un doute te tourmente au sujet du lavage parfait de la tête ou du cou, alors que tu es en train de laver ton corps, [tu dois revenir en arrière pour laver la partie concernée par le doute].

■ Les grandes ablutions de l'impureté majeure, des menstrues, de l'écoulement du sang après l'accouchement (al-nifâs), de la perte anormale de sang (al-istihad.a), de la mort et celles successives au touché d'un cadavre sont, comme tu me l'as précisé, toutes obligatoires. Mais, lors de la causerie d'al-ghusl, tu as évoqué "les grandes ablutions du vendredi", y a-t-il d'autres grandes ablutions que tu ne m'as pas citées?

- Oui. Ils existent plusieurs d'autres grandes ablutions qui, cependant, sont recommandées et non obligatoires. Je vais t'en énumérer quelques-unes unes :

a - Le ghusl du vendredi : il est vivement recommandé. Son temps va de l'aube jusqu'au couché du soleil, mais il est préférable de le faire avant midi.

b - Le ghusl de la sacralisation (al-ihrâm).

c - Le ghusl des deux jours de fêtes de la rupture du jeûne (al-fit.r) et du sacrifice (al-’ad.hâ). Leur temps va de l'aube jusqu'au couché du soleil, mais il est préférable de le faire avant midi.

d - Le ghusl du huitième et neuvième jours du mois de dhü al-hijja. Il est préférable d'effectuer celui du neuvième à midi.

e - Le ghusl des nuits du premier, dix-septième, dix-neuvième, vingt et unième, vingt-troisième et vingt-quatrième jours du mois de ramad.an.

f - Le ghusl de la consultation du sort (al-istikhâra).

g - Le ghusl de la rogation de pluie (al-istisqâ’).

h - Le ghusl de l'entrée à La Mecque.

i - Le ghusl de la visite du Temple Sacrée (La Ka‘ba).

j - Le ghusl de l'entrée à la mosquée du Prophète (pbAsl).

Toutes ses grandes ablutions tiennent lieu d'al-wud.ü’.

Il existe d'autres grandes ablutions qu'on ne peut énumérer dans cette brève causerie. Quelques-unes unes tiennent lieu d'al-wud.ü’, notamment celles dont la recommandation est vérifiée légalement et d'autres qui ne peuvent remplacer les petites ablutions. Elles concernent celles dont la recommandation n'est pas confirmée mais qu'on peut, néanmoins, effectuer dans l'espoir d'atteindre le but recherché.

■ Il me reste à te poser une dernière question : Que dois-je faire si je n'urine pas après une impureté majeure et après avoir fait al-ghusl j'ai constaté qu'une goutte infime du liquide spermatique a coulé?

- Tu dois refaire al-ghusl une seconde fois même si le liquide spermatique sort sans désir et sans cajolerie.

Tu dois, également, le refaire si tu sais que le liquide qui a coulé est du sperme même s'il n'a pas les caractéristiques dont nous avons parlées antérieurement.