Les Fatwas Simplifiées

La causerie de la purification avec du sable ou avec de la terre (al-tayammum)

Le jour où mon père m'a dit qu'il me parlerait un jour du tayammum, j'ai senti que ce mot ne m'était pas étranger et que c'était un vocable doux auquel je m’étais habitué. Toutefois, je n'ai pas pu savoir la cause de cette douceur, la source de ce délice et le secret de ce parfum.

Ce n'est que le jour de la causerie que j'ai pu trouver les réponses souhaitées. Le terme «al-tayammum» je l'ai déjà lu et entendu en lisant ou écoutant le Coran psalmodié par un des lecteurs les plus renommés. En effet, mon père m'a habitué à lire, chaque jour, quelques versets du Livre de Dieu (qu'Il soit exalté). Je le lisais pour parfumer ma bouche, mon cœur, mes poumons et ma mémoire.

Je le méditais ce qui me permet de réorganiser, selon sa guidance, mes convictions, mes priorités et de rectifier, selon ses directives, mes comportements avec ma société, ma famille, mes connaissances, mes frères et mes amis.

Cependant, en dépit de ma découverte de la familiarité et de la douceur de ce mot, je n'ai pas pu me rappeler le verset coranique qui le contient, ni même le nom du chapitre (al-sürat). C'est pour cette raison que j'ai esquissé la causerie du jour par la question suivante :

■ Père, J'ai essayé de me rappeler le nom du chapitre (sürat) où est cité le mot «al-tayammum», mais ma mémoire m'a trahi :

- Il s'agit du chapitre Al-Nisâ’ (les femmes). Dieu (qu'Il soit exalté) dit : Au nom d'Allah Clément et Miséricordieux : «Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché à des femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à une terre pure, et passez-vous -en sur vos visages et sur vos mains. Allah, en vérité, est Indulgent et Pardonneur» (verset 43).

Ce verset généreux explique, comme tu peux le constater, quand, avec quoi et comment faire al-tayammum. Et nous reprenons ces points un après l'autre.

■ Et quand, mon père, devrais-je faire al-tayammum?

- Tu le fais à la place des grandes et des petites ablutions dans de nombreuses circonstances :

1 - Si tu ne trouves pas, selon la situation, la quantité d'eau nécessaire pour al-ghusl et al-wud.ü’.

2 - Si tu trouves l'eau mais tu ne peux l'atteindre en raison de la paralysie des tes membres, que Dieu t'en préserve -, ou si ceci ne peut se faire qu'en commettant un acte illicite tel que l'utilisation d'un ustensile usurpé pour prendre une eau permise ou parce que tu as peur pour ta propre personne, ton honneur ou tes biens.

3 - Si tu crains la soif pour toi, pour une autre personne en relation avec toi et dont tu dois prendre soin et même pour un animal te concernant alors que tu n'as pas assez d'eau pour assouvir la soif et accomplir la purification aquatique en même temps.

4 - Si le temps te presse de façon à ce que tu ne puisses faire al-ghusl ou al-wud.ü’ sans manquer l'accomplissement de la prière en son temps.

5 - Si l'obtention ou l'utilisation de l'eau pour al-ghusl ou al-wud.ü’ provoque un dommage ou une peine insupportable. La même règle s'applique si l'obtention de l'eau amène l'abaissement et le mépris ou si l'eau était modifiée et polluée de façon à susciter le dégoût et, par conséquent, rend son utilisation très gênante.

6 - Si tu étais chargé d'un devoir exigeant l'utilisation de l'eau tel que l'enlèvement de l'impureté d'une mosquée.

7 - Si tu crains un mal pour toi suite à l'utilisation de l'eau lors des grandes ou des petites ablutions. C'est-à-dire si cette utilisation peut provoquer, développer, compliquer ou retarder la guérison d'un mal et que ta situation ne permet pas l'essuyage sur l'attelle et ou le bandage (al-jabıra).

■ C'est quoi al-jabıra?

- Je t'en parlerai dans notre prochaine causerie.

■ Je sais maintenant quand je dois faire al-tayammum, mais avec quoi dois-je le faire?

- Tu le fais avec ce qui se trouve sur la surface du sol : la terre, le sable, les cailloux, les pierres etc..., à condition que toutes ces matières soient pures , [propres] et non usurpées.

■ Et comment dois-je faire al-tayammum?

- Je vais le faire devant toi afin que tu apprennes...

Mon père commença par ôter une bague de son doigt. Il tapa une seule fois sur le sol avec les [deux] paumes de ses mains puis les souleva pour essuyer la partie située entre la limite des cheveux et la partie supérieure du nez. En d'autres termes, il essuya avec les paumes de ses mains son front et [sa tempe]. Mon père s'arrêta en atteignant le haut du nez, enleva ses mains puis essuya avec la paume de la main gauche l'intégralité du dos de la main droite jusqu'au bous des doigts avant de faire la même chose avec la paume de la main droite sur le dos de la main gauche.

■ C'est par autant de rapidité et simplicité que se déroule al-tayammum?

Oui. Et cette simplicité et facilité ne concernent pas al-tayammum uniquement. Dieu (qu'Il soit exalté) dit : «Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut vous pas la difficulté» (Al-Baqara (la vache), verset 185).

Al-tayammum a-t-il des conditions?

- Oui :

1 - Il te faut une excuse te permettant de ne pas faire les grandes ou les petites ablutions comme nous l'avons vu précédemment.

2 - Il faut que tu aies l'intention (al-niyya) de faire al-tayammum pour te rapprocher de Dieu (qu'Il soit exalté).

3 - La matière avec laquelle tu dois faire al-tayammum doit être pure, [propre], non usurpée et non mélangée à une autre matière avec laquelle on ne peut le faire telle que la cendre du bois sauf si la dernière matière était désintégrée de façon qu'elle n'ait plus d'existence.

4 - [Il faut que des traces de la matière avec laquelle tu effectues al-tayammum s'accroche à tes mains. Aussi, on ne peut le faire avec une pierre lisse dépourvue de toute poussière].

5 - [L'essuyage de ton front doit s'effectuer du haut vers le bas].

6 - Tu ne dois faire al-tayammum que si tu désespères de la disparition de l'excuse avant la fin du temps prescrit, tel que celui de la prière par exemple.

7 - Tu dois l'effectuer toi-même dans la mesure du possible.

8 - Tu dois effectuer l'essuyage d'une façon continue sans l'interrompre avec ce qui peut, habituellement, le rendre invalide.

9 - Il ne peut y avoir de corps isolant entre le membre avec lequel tu essuies et le membre essuyé, comme entre ta main et ton visage par exemple.

10 - Tu dois essuyer ton front avant ta main droite, et celle-ci avant la main gauche.

■ Supposons que j'étais exempté de l'utilisation de l'eau pour les grandes ou les petites ablutions en raison de ma maladie et, que par conséquent, j'ai fait al-tayammum avant de prier. Mais, en rendant visite à un médecin, ce dernier me permis d'utiliser l'eau et qu'il est temps de faire la prière. Que dois-je faire dans ce cas?

- Ta prière est valide et tu n'es pas obligé de la refaire si ton tayammum était légal, notamment si tu l'avais fait en désespérant de voir l'excuse disparaître dans le temps nécessaire.

■ Si le docteur m'interdit l'utilisation de l'eau pendant des jours pour une pathologie quelconque et que durant cette période j'ai fait al-tayammum pour la prière. Après guérison, le médecin m'autorise l'utilisation de l'eau. Dans ce cas, dois-je refaire les prières effectuées après al-tayammum?

- Pas du tout. Tu ne dois nullement les refaire.

■ Si j'effectue al-tayammum après l'entrée du temps de la prière que j'ai accomplie puis arrive le temps d'une autre prière sans que l'excuse permettant al-tayammum ne soit levée, dois-je le refaire pour cette prière ou non?

- Pas du tout. Il n'y a pas de besoin de le refaire puisque l'excuse le permettant est toujours là. Tu gardes donc al-tayammum que tu as fait.

■ Si j'effectue al-tayammum à la place des grandes ablutions de l'impureté majeure, dois-je effectuer les petites pour la prière?

- Absolument pas. Al-tayammum te suffit des grandes et petites ablutions en même temps.

■ Si j'effectue al-tayammum à la place des grandes ablutions de l'impureté majeure, puis je me suis rendu aux toilettes ou je me suis endormi, dois-je refaire al-tayammum pour les petites ablutions ou pour les grandes?

- Tu fais les petites ablutions si tu peux, sinon tu fais al-tayammum à leur place.

■ Et si je doute du fait si oui ou non j'ai essuyé mon front ou ma main droite alors que je suis en train d'essuyer la main gauche?

- N'accorde aucune importance à ce doute.

■ Et si le doute survient après la fin d'al-tayammum?

- C'est pareil. N'accorde aucune importance à ce doute aussi.