Les Fatwas Simplifiées

La causerie de l'impureté (al-najâsâ)

Mon père, les yeux ornés d'un éclat de détermination réfléchie, commença la discussion en disant :

Laisse-moi d'abord t'exposer une règle générale qui a une grande influence dans ta vie : « Toute chose est pure ». Toute chose... : les mers, la pluie, les rivières, les arbres, le désert, les montagnes, les rues, les immeubles, les maisons, le mobilier, les affaires, les divers vêtements, tes frères musulmans etc... etc. Toute chose est pure..

Toute chose est pure jusqu'à ce qu'elle soit touchée d'une impureté sauf...

■ Sauf quoi?

- Sauf ce qui est impure par sa nature, par sa structure ou par son essence.

■ Qu'est-ce qui est impure par sa nature et par son essence?

- Il s'agit de dix choses que je vais t'énumérer dans les points suivants :

«1, 2» : L'urine et les excréments de l'homme ainsi que ceux de tout animal dont la consommation de la viande est illicite et si cet animal à une âme coulante (nafs sâ’ila) comme le chat [et l'urine de tout animal n'ayant pas d'âme "coulante" mais qui a de la viande].

■ Mais que signifie âme coulante ?

- C'est une expression que tu vas entendre plusieurs fois durant cette discussion et il préférable que je t'en donne quelques éclaircissements.

On dit : Cet animal a une âme coulante... si, lors de son abattage, le sang en sort violemment signe que cet animal a des artères.

On dit aussi : Cet animal n'a pas d'âme coulante si le sang en sort faiblement et doucement lors de son abattage en raison de l'absence d'artères. C'est le cas des poissons.

«3» : La bête morte (al-mıta) ayant une âme coulante même si elle est licite à la consommation. La règle concerne les parties vivantes qu'on en découpe.

■ Mais c'est quoi une bête morte (al-mıta)?

- Toute bête qui meurt sans être égorgée selon la loi musulmane.

■ Par exemple?

- L'animal qui succombe suite à une maladie, à un accident ou suite à un abattage non respectueux de la loi musulmane.

■ Et lorsque l'être humain meurt, son corps devient-il impure?

- Oui, sauf lorsqu'il s'agit d'un martyr ou d'une personne ayant fait les ablutions majeures pour qu'on applique les peines légales ou le talion (al-qas.âs.) sur elle.

■ Et tous les autres demeurent impures?

- Non, le corps du mort devient pur après les trois ablutions majeures que je t'expliquerai dans une prochaine causerie.

«4» : Le sperme de l'être humain ou d'un animal ayant une âme coulante [ même si sa viande est licite à la consommation].

«5» : Le sang qui sort du corps de la personne et de tout animal ayant une âme coulante.

■ Et le sang de l'animal n'ayant pas d'âme coulante?

- Il est pur comme celui des poissons par exemple.

«6» : Le chien en entier, mort ou vivant.

«7» : Le porc en entier, mort ou vivant.

■ Et pour ce qui est du chien de mer (la loutre) et du marsouin?

- Ils sont purs.

«8» : Le vin ainsi que la bière.

«9» : Le mécréant vivant ou mort, hormis le chrétien, le juif et le mazdéen.

«10» : La transpiration de l'animal jallâl, c'est-à-dire l'animal qui a l'habitude de manger les excréments humains.

Telles sont les dix choses jugées impures par nature. Leur impureté se transmet à tout ce qui les touche ou s'y frotte avec l'existante de l'humidité.

■ Et en cas d'absence d'humidité entre la chose impure et celle qui la touche?

- Dans l'absence d'humidité, l'impureté ne se déplace pas car elle ne peut le faire en cas d'aridité et de manque d'humidité ou de moiteur.

■ L'urine et les excréments des animaux licites à la consommation tels que les bovins, les ovins, la volaille et toutes les sortes d'oiseaux sont-ils purs ou impurs?

- Ils sont purs

■ Et les fientes des chauves-souris?

- Elles sont pures aussi.

■ Et les plumes de la bête morte, les poils, la laine, les ongles, les cornes, les os, les dents, les becs et les serres...?

- Ils sont tous purs.

■ Et la viande qu'on achète pour la consommer et on constate qu'il y a du sang par-dessus?

- Ce sang est pur... Et tout sang qui persiste dans la bête immolée selon la loi musulmane est pur.

■ Et les crottes des rats et des souris...?

- Elles sont impures. Tu aurais pu répondre à cette question si tu avais réfléchi à ce que je t'ai énuméré... Oui, tu aurais pu répondre car ces animaux possèdent des veines desquelles le sang giclera en cas d'égorgement.

Les yeux de mon père retrouvèrent l'éclat réfléchi que j'ai constaté au début de notre dialogue. Il me fixa du regard et dit :

- J'ai commencé cette causerie avec toi en partant d'une règle général qui a un grand impact dans ta vie et je la conclurai avec d'autres règles générales aussi importantes.

La première règle : Tout chose qui, au départ, était pure puis tu doutes si elle a été souillée ou non par la suite, doit être considérée comme pure.

■ Peux-tu me donner un exemple concret?

- Le drap de ton lit était, auparavant, pur. Mais, maintenant, tu doutes s'il a été au contact d'une impureté ou s'il est toujours pur? Dans ce cas, tu dois dire : le drap de mon lit est pur.

La deuxième règle : Tout chose qui, au départ, était impure puis tu doutes si elle a été purifiée ou non par la suite, doit être considérée comme impure.

■ Par exemple?

- Ta main était, par exemple, impure. Tu en étais certain. Mais, par la suite, tu doutes si tu l'as purifié ou non. Tu dois, donc, dire : ma main est impure.

La troisième règle : Toute chose dont tu y ignores l'état précédent, si elle était impure ou non doit être considérée comme pure.

■ Par exemple?

- Un liquide dans un verre dont tu y ignores l'état précédent, s'il était impur ou pur, tu dois te dire : ce liquide est pur.

La quatrième règle : Pour toute chose au sujet de laquelle tu doutes si une impureté quelconque l'avait souillée ou non, tu n'es pas obligé de vérifier et d'examiner pour savoir si la chose en question est pure ou non. Tu dois dire : elle est pure, sans vérification ou examen même si cette opération est facile à réaliser.

Par exemple?

- Ton habit était pur. Tu en étais certain. Mais, maintenant, tu doutes si de l'urine l'a touché pour le rendre impur ou non. Dans ce cas, tu n'es pas obligé de vérifier et chercher la trace de l'urine sur ton habit, même si tu peux le faire sans aucune difficulté. Tu dois dire : mon habit est pur.